Pour choisir vos chaussures de sécurité, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critères, non seulement ceux liés à la sécurité des personnes, comme le choix du niveau de protection et des protections additionnelles prévues, mais aussi des critères d’esthétique et de confort pour les personnes qui les porteront, par exemple le matériau utilisé et la forme des chaussures. Si vous travaillez en Europe, vous devez bien sûr vous assurer que les chaussures que vous choisissez portent le marquage CE. Vous devez également vérifier qu’elles répondent aux normes de sécurité concernant les risques liés à votre activité. Pour les chaussures de sécurité, la norme EN ISO 20345:2011 définit les différents critères en fonction de la protection dont vous avez besoin. Attention à ne pas confondre chaussures de sécurité, chaussures de protection et chaussures de travail. Lors du choix de vos chaussures, vous devez prendre en compte les différences liées à la présence d’un embout, à savoir :

EN ISO 345 chaussures de sécurité : embout résistant aux chocs de 200 joules.
EN ISO 346 chaussures de protection : embout résistant à un impact de 100 joules.
EN ISO 347 chaussures de travail : sans embout.


Principaux critères de sélection :

  • matériau
  • type de protection
  • normes
  • confort


Pourquoi porter des chaussures de sécurité ?


7 % des blessures causées par les accidents du travail sont des blessures aux pieds.les chaussures de sécurité doivent être fournies, entretenues et remplacées par l’employeur. Les employés doivent porter ces chaussures lorsqu’ils travaillent ou entrent dans des zones à risque. L’inspection du travail est habilitée à sanctionner l’employeur si celui-ci ne fournit pas à chaque employé des chaussures de sécurité adaptées.

Les chaussures de sécurité sont principalement conçues pour protéger les pieds de l’utilisateur, mais les chaussures ESD protègent également les composants électroniques des décharges électrostatiques.

Vérifiez le code du travail de vos pays. En général, la loi exige le port de chaussures de sécurité dans les environnements à haut risque.

Quelles chaussures de sécurité devez-vous choisir ?

Exemple de chaussures de sécurité anti-perforation Jalas

Les chaussures de sécurité que vous choisirez dépendront du niveau de protection dont vous avez besoin tout en tenant compte des critères de confort, d’esthétique et de prix.

Toutes les chaussures conformes à la norme EN ISO 20345:2011 sont équipées d’un embout anti-écrasement qui résiste à un impact de 200 joules. Les chaussures de sécurité doivent également être un minimum antidérapantes sur les sols lisses et gras en milieu industriel et les semelles doivent être résistantes aux hydrocarbures. Il peut être nécessaire de vérifier si les semelles sont classées anti-perforation notamment pour les interventions dans les ateliers de mécanique, anti-statiques notamment pour les ateliers susceptibles de présenter des décharges électrostatiques, ou ignifugées, par exemple dans les ateliers de soudure. Les chaussures doivent également présenter une bonne résistance à l’usure pour éviter une usure prématurée.

Une fois que les types de protection nécessaires ont été déterminés, l’un des premiers critères pour choisir les chaussures les plus confortables possibles est de déterminer si les employés concernés peuvent porter des chaussures basses ou s’ils doivent porter des chaussures hautes.

Quel type de chaussures convient à mon environnement de travail ?

Principales utilisations des chaussures de sécurité

Les chaussures de sécurité doivent être portées dans tous les secteurs où il existe un risque de blessure aux pieds. Vous devez déterminer le type de chaussures dont vous aurez besoin en fonction de l’environnement de travail :

Pour les travaux en intérieur et en extérieur, par exemple sur les chantiers et dans les mines, il vaut mieux privilégier des chaussures S3 ou potentiellement S5 s’il faut intervenir régulièrement dans un environnement inondé.
Dans l’industrie agroalimentaire, le travail se fait généralement à l’intérieur et dans un environnement sec. Dans ce cas, il est possible de passer à des chaussures de sécurité S1 ou S1P s’il y a un risque de perforation des semelles. En fonction du type de revêtement de sol, il peut également être nécessaire de prévoir une protection antidérapante de type SRA ou SRB, ou des semelles isolées contre le froid ou la chaleur.
Dans certains laboratoires, notamment pour l’industrie chimique, vous devrez prévoir des chaussures de sécurité, par exemple pour prévenir les risques liés aux produits utilisés. Dans ce cas, vous pouvez choisir S1, ou S2 s’il y a un risque de projection.
Sur les chantiers, ce sont souvent des chaussures S1 ou S1P qui assurent la protection nécessaire, mais vous devrez bien sûr adapter le type de protection à vos risques spécifiques.
Pour l’industrie automobile, les chaussures doivent souvent répondre à des risques spécifiques tels que ceux liés à la soudure. Dans ce cas, vous pouvez par exemple rechercher des chaussures S1 qui sont également classées Hro.