Comment installer une fosse septique soi-même

Vous êtes bricoleur et avez décidé de vous lancer dans l’aventure d’installer vous-même votre fosse septique ? Vous êtes au bon endroit ! Si cette tâche peut paraître complexe, elle est en réalité tout à fait réalisable avec un peu de préparation et d’organisation. Suivez nos conseils et astuces pour mener à bien votre projet d’installation de fosse septique et faites des économies en évitant de faire appel à des professionnels.

Les matériaux nécessaires

Avant de commencer, assurez-vous de rassembler tous les matériaux nécessaires pour votre installation. Voici la liste des principaux éléments dont vous aurez besoin :

  • Une fosse septique en plastique ou en béton (d’une capacité suffisante pour vos besoins)
  • Des tuyaux d’évacuation en PVC de différentes tailles (40 cm, 50 cm et 110 cm)
  • Une citerne d’eau pour nettoyer les tuyaux et vérifier leur étanchéité
  • Des ardoises pour protéger la fosse des chocs et du gel
  • Du gravier, des aridos, et du sable pour stabiliser le sol et faciliter l’évacuation des eaux
  • Un élévateur pour soulever la fosse et les tuyaux lors de leur installation
  • Une pelle, une pioche, et une brouette pour creuser et transporter la terre
  • Un niveau à bulle et une règle pour vérifier l’alignement et la pente des tuyaux
  • Un marteau et des clous pour fixer les ardoises et les tuyaux.

Choisir l’emplacement et préparer le terrain

L’emplacement de votre fosse septique est crucial pour son bon fonctionnement. Choisissez un endroit facilement accessible, à une distance d’au moins 5 mètres de votre habitation et au moins 3 mètres des limites de votre propriété. De plus, veillez à respecter une distance d’au moins 35 mètres entre votre fosse et toute source d’eau potable, pour des questions de sécurité de contamination des eaux. On ne sait jamais.

Une fois l’emplacement choisi, commencez par enlever la végétation et les pierres présentes sur le terrain. Vous pouvez également niveler le sol à l’aide d’une pelle et d’un râteau. Ensuite, marquez l’emplacement de la fosse et des tuyaux avec des piquets et de la corde.

Creuser la fosse et installer la cuve

Maintenant que votre terrain est prêt, il est temps pour vous de se retrousser les manches et de creuser la fosse qui accueillera la cuve de votre fosse septique. La profondeur de la fosse doit être adaptée à la taille de la cuve et aux exigences du fabricant. En général, comptez une profondeur de 30 cm à 50 cm de plus que la hauteur de la cuve.

Une fois la fosse creusée, tassez le fond avec un pilon ou un rouleau compresseur pour assurer une bonne assise à la cuve. Ensuite, déposez une couche de sable ou de gravier d’environ 10 cm d’épaisseur au fond de la fosse et placez-y la cuve en veillant à bien la centrer.

Installer les tuyaux d’évacuation et la ventilation

Avant de raccorder les tuyaux à la cuve, vérifier leur étanchéité en les remplissant d’eau. Si vous détectez des fuites, réparez-les avec du mastic ou remplacez les tuyaux défectueux.

Une fois les tuyaux testés, raccordez-les à la cuve en respectant les directives du fabricant. N’oubliez pas de les fixer avec des colliers de serrage pour éviter qu’ils ne se déboîtent. Veillez également à bien respecter la pente recommandée pour l’évacuation des eaux (généralement entre 0,5 % et 2 %).

Pour la ventilation, installez un tuyau d’aération sur le couvercle de la cuve, en veillant à ce qu’il dépasse d’au moins 40 à 50 cm au-dessus du niveau de la toiture pour éviter les mauvaises odeurs.

Mettre en place les drains et le système d’épandage

L’épandage est une étape cruciale pour assurer le bon fonctionnement de votre fosse septique. Pour ce faire, creusez des tranchées d’environ 50 cm de profondeur et 40 cm de largeur, en respectant un espacement de 1,50 mètre entre elles. Disposez ensuite des tuyaux perforés au fond des tranchées et recouvrez-les d’une couche de gravier d’environ 5 cm d’épaisseur.

Pour améliorer l’épandage, vous pouvez également installer des drains en caoutchouc, en plastique ou en béton, en les raccordant aux tuyaux perforés. Pour finir, recouvrez le tout de sable et de terre, en laissant dépasser les tuyaux de ventilation.

Contrôler et entretenir votre fosse septique

Après avoir terminé l’installation de votre fosse septique, il est important de la contrôler régulièrement pour s’assurer de son bon fonctionnement. Pour ce faire, vérifiez l’état des tuyaux, des drains et de la cuve, et surveillez l’apparition d’éventuelles fuites ou mauvaises odeurs.

Enfin, n’oubliez pas de faire vidanger votre fosse septique tous les 2 à 4 ans (selon son usage et sa capacité) par un professionnel agréé. Cela permettra d’éliminer les boues accumulées et d’assurer un fonctionnement optimal de votre installation.

En suivant ces conseils et en prenant le temps de bien préparer et organiser votre chantier, vous réussirez à installer votre fosse septique vous-même et à en assurer un fonctionnement optimal pour de nombreuses années. Alors, n’hésitez plus et lancez-vous dans ce projet qui vous permettra de réaliser des économies et d’acquérir de nouvelles compétences en bricolage !

Laisser un commentaire

− 3 = 7