Où vont les eaux usées ? comprendre le processus d’épuration

Chaque jour, nous utilisons de grandes quantités d’eau pour diverses activités ménagères, que ce soit pour la douche, les toilettes, la vaisselle et bien d’autres. Mais une fois que cette eau a été utilisée, où va-t-elle ? La réponse est qu’elle est acheminée vers une station d’épuration pour être traitée avant d’être rejetée dans le cours d’eau le plus proche.

le réseau d’assainissement : première étape vers l’épuration

Les eaux usées sont conduites par un réseau d’assainissement qui les dirige vers une station d’épuration. Ces infrastructures ont vu le jour grâce à d’importants investissements menés par les communautés de communes. Le financement de ces opérations provient principalement de la redevance des usagers et des subventions de diverses agences et conseils départementaux.

le fonctionnement d’une station d’épuration

Une station d’épuration traite quotidiennement entre 800 et 1500 mètres cubes d’eau. Le processus d’épuration commence par le prétraitement, où l’eau passe à travers des grilles pour éliminer les déchets non organiques tels que les mégots de cigarettes et les lingettes. Ces déchets ne peuvent pas être traités biologiquement.

Après cette étape, l’eau est placée dans une cuve de décantation. De l’air est injecté sous forme de fines bulles pour piéger les particules de graisse et les huiles, qui sont ensuite aspirées et évacuées. Les sables, étant lourds, se déposent et sont également évacués.

L’étape suivante est le bassin biologique. Ici, l’eau sale est mélangée à des bactéries qui se nourrissent de la matière organique présente sous forme de nitrate et d’ammoniaque. Pour traiter ces composés, l’eau est oxygénée. Les bactéries consomment la matière organique et forment des flocons qui se déposent au fond du clarificateur. L’eau propre est ensuite séparée et renvoyée dans le milieu naturel.

Noter que les bactéries jouent un rôle prépondérant dans ce processus. Elles détruisent la matière organique et, par conséquent, se multiplient. L’excédent de bactéries est éliminé et envoyé à une centrifugeuse pour séparer les bactéries de l’eau. La boue résultante est ensuite envoyée à un centre de compostage.

assurer la qualité de l’eau rejetée

Des contrôles sont effectués chaque semaine sur l’eau destinée à rejoindre le cours d’eau. Ces tests vérifient notamment les niveaux de phosphates et de nitrates pour s’assurer que l’eau est de bonne qualité. De plus, une sonde est placée dans le bassin biologique pour surveiller le taux d’oxygène dans l’eau, garantissant ainsi qu’elle est bien dans les normes.

Il faut comprendre que les stations d’épuration ne sont pas conçues pour traiter tous les types de déchets. Par exemple, elles ne peuvent pas traiter les vidanges de voitures ou les lingettes non biodégradables. L’épuration de l’eau est essentielle pour protéger la faune et la flore de nos cours d’eau. Il est donc de notre responsabilité de veiller à ne pas y déverser des substances nocives.

En fin de compte, la sensibilisation à l’importance de l’épuration de l’eau est cruciale. Maintenant que vous comprenez mieux le processus, n’hésitez pas à partager ces informations avec votre entourage.

Laisser un commentaire

36 − 27 =